Le Web 3.0 et le Métaverse : vers un nouveau monde ?

web 3
Récemment nous annoncions le nouveau concept de Marc ZUCKERBERG, qui est le Métaverse.
Le groupe Facebook devient Méta : les plateformes Facebook et Instagram, les messageries WhatsApp et Messenger et les casques de réalité virtuelle Oculus appartiennent désormais à Méta.
Méta ouvre un nouveau chapitre vers le Métaverse, la création de technologies autour de la réalité virtuelle.
Plus largement, ce nouveau monde est incarné par le Web 3.0.
Le Web 3.0 est la nouvelle révolution d’Internet et quels en sont les enjeux ?
Pour comprendre cette nouvelle tendance web, il est nécessaire de remonter le temps et d’examiner ses prédécesseurs : Web 1.0 et 2.0.

WEB 1.0

Le «World Wide Web», comme on l’appelait, n’était qu’un ensemble de sites Web statiques avec une charge d’informations et aucun contenu interactif.
C’est tout simplement l’accès à l’information grâce à internet, cette première version que tout le monde appelle internet était dédiée à la recherche de l’informations et à la découverte des sites statiques HTML.
C’était le Web des salles de discussion d’AOL et de MSN Messenger, d’AltaVista et d’Ask Jeeves.

WEB 2.0

C’est l’ère des médias sociaux (Facebook, Twitter, Google), l’interaction, partage de contenus (Vidéo, Image).
Il s’agit d’une version internet plus améliorée, qui offre l’expérience aux utilisateurs.
La diffusion de l’information devient simple et accessible, c’est l’internet qui créé des communautés, qui favorise des échanges entre les personnes.
Les gens ont sacrifié la sécurité pour la commodité de ces services ; qu’ils le sachent ou non, leur identité, leurs habitudes de navigation, leurs recherches et leurs informations d’achat en ligne ont été vendues au plus offrant.
Le Gafam a vu le nom, c’est notamment Google, Apple, Facebook (devenu Méta), Amazon et Microsoft, est le symbole des réussites et des dérives du Web 2.0, avec notamment leur capacité à stocker les données utilisateurs.

LA RÉVOLUTION WEB 3.0

Cette version apporte une dimension supplémentaire, immersive et convivial, elle va clairement changer nos modes de vie.
C’est la raison pour laquelle les géants du web commencent à s’aligner à cette version du WEB 3.0, comme l’a fait Marc ZUCKERBERG avec la création de Méta.
Certains disent que ce Web 3.0 sera plus « humain » et plus privé grâce aux technologiques comme la blockchain.
D’autres technologies vont jouer un rôle essentiellement dans l’émergence du Web 3.0, les cryptomonnaies et NFT.
Mais qu’en est-il vraiment ?
  • Les utilisateurs finaux retrouveront le contrôle total des données et bénéficieront de la sécurité du cryptage
  • Réduction spectaculaire des piratages et des violations de données.
  • Blockchains sans autorisation : N’importe qui peut créer une adresse et interagir avec le réseau. Le pouvoir d’accéder aux chaînes sans autorisation ne peut pas être surestimé. Les utilisateurs ne seront pas exclus en raison de la géographie, du revenu, du sexe, de l’orientation ou d’une foule d’autres facteurs sociologiques et démographiques.
  • Service ininterrompu : la suspension de compte sera considérablement réduit.
Mais tout n’est pas encore dévoilé. Néanmoins plusieurs technologies ont commencé à voir le jour, on parlait du Métaverse, continuons sur cette lancée.
Ce projet va se reposer sur les technologies du WEB 3.0 comme : l’intelligence artificielle, la réalité augmentée ou virtuelle, l’Internet des objets (IoT), le cloud, le pair-à-pair sont également mis à contribution.
Le Métaverse a vocation de repousser les limites du monde physique tels que nous le connaissons : le mot Métaverse signifie littéralement « au-delà » (Méta) de l’univers (vers).
Le terme renvoie à l’ensemble des univers virtuels. Le Métaverse est un monde parallèle en 3D, interactif, et immersif, dans lequel les utilisateurs peuvent vivre des expériences à travers un avatar (personnage virtuel).
Ce ne sont plus des hypothèses, ces technologies sont petit à petit en train de s’infiltrer dans nos habitudes, notre quotidien, le monde de l’entreprise.
Un monde virtuel, où nous ferions des choses du réel en restant chez nous physiquement. Nous avons gouté à cette possibilité pendant toutes cette période de pandémie.
Ces bouleversements technologies représentent-ils un avenir souhaitable ?

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart